Achat immobilier : nos 10 conseils pour réussir votre projet

Achat immobilier : nos 10 conseils

Chez acheterunbienimmobilier.com, nous sommes avant tout bienveillants et nous accordons une importance particulière à ce que vous soyez correctement et suffisamment informé avant d’acheter dans l’immobilier.

Vous trouverez donc ci-dessous 10 conseils à ne pas négliger afin d’effectuer un achat immobilier en toute sérénité !

Conseil N°1 : Fixez-vous un budget et tenez-vous-y

Pour déterminer ce dernier, rien de plus simple !
D'abord, notez vos revenus mensuels, votre niveau d’endettement et l’apport personnel dont vous disposez. Vous pouvez ensuite filer chez votre banquier (ou votre courtier) et laissez-le calculer pour vous, grâce à son logiciel de prêt, la somme que vous pouvez rembourser au maximum par mois et donc ce que vous pouvez acheter en vous endettant sur une durée préalablement fixée.

enlightened Bon à savoir : les banques acceptent en général un endettement maximal de 33% de vos revenus mensuels.

Conseil N°2 : Définissez ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas

Eh oui, il n’y a pas de secret ! Pour être efficace dans vos recherches il va falloir établir une liste de vos critères de sélection.
Attention à pour autant ne pas foncer droit dans le mur ! En étant trop exigeant vous pourriez vous retrouver dans une impasse. Vous trouverez rarement un bien idéal à tous points de vue ! Il faut simplement savoir faire la part des choses entre les critères qui sont pour vous primordiaux et ceux qui vous paraissent facultatifs. Il va sûrement falloir faire des concessions ! 

Conseil N°3 : Sonnez au bonnes portes

Vitrines d’agences immobilières, internet, journal local, journaux spécialisés, petits commerces, bouche-à-oreille… On ne le répétera jamais assez, ne négligez surtout aucune piste pour vos recherches ! Plus vous les étendrez, plus vous aurez de chances de trouver le bien rêvé.

Conseil N°4 : Informez-vous sur les prix du marché

Vous renseigner sur les prix pratiqués dans le quartier que vous prisez vous permettra de réussir votre achat immobilier en ne surpayant pas votre bien. De ce fait, vous pourrez situer le logement que vous convoitez par rapport aux biens équivalents aux alentours. Er cela vous donnera également une indication quant à votre marge de manœuvre sur la négociation du prix.

Conseil N°5 : Ne vous perdez pas dans vos visites

Pour se faire, créez-vous un tableau à deux colonnes et notez d’un côté les points positifs, et de l’autre les négatifs. Cette méthode vous aidera à y voir plus clair dans ce que vous recherchez et à faire le tri dans vos visites.

enlightened Bon à savoir : il est important de prendre également en compte la situation géographique du logement. Faites un tour de quartier afin vous faire une idée sur la proximité des commerces, écoles et transports en commun.

Conseil N°6 : Pensez à la revente

Peu d'acheteurs y pensent mais si vous achetez aujourd’hui un bien, rien ne vous dit que vous n’êtes pas susceptible de le vendre dans quelques années. Imaginez donc votre revente ! Demandez-vous si le bien que convoitez plaira toujours au plus grand nombre lorsque vous voudrez vous en séparer. Aborder cette question vous permettra de ne pas investir dans un bien ayant un gros défaut ou de piètre qualité, et de ne pouvoir vous en séparer au moment souhaité.

Conseil N°7 : Signez la promesse de vente dans les règles

L’étape de la promesse de vente vous rapproche un peu plus de la vente définitive. Signer ce document revient à vous engager, c'est  donc une bonne nouvelle mais vous devez aussi être prudent !
Certes votre notaire gère le dossier, mais intéressez-vous au document : il doit décrire le bien acheté, préciser le montant de l’indemnisation (environ 10% du prix total du bien), la durée de l’option (généralement fixée à 3 mois), ainsi que les éventuelles servitudes.
En parallèle, avec la loi ALUR de mars 2014, le vendeur doit joindre à cet avant-contrat une quinzaine de documents relatifs au lot de copropriété qui change de main.

Ces informations vous seront donc essentielles avant toute signature chez le notaire.

enlightened Bon à savoir : si jamais l’acheteur souhaite se désister, un délai de réflexion de 10 jours lui est accordé après la signature d’une promesse ou d’un compromis de vente.

Conseil N°8 : Bouclez votre financement à moindre coût

Vous venez de signer la promesse de vente, vous avez donc maintenant quelques semaines afin de faire baisser votre taux d’emprunt ! Pour y parvenir, faites jouer la concurrence. Rendez visite à votre banquier mais également à ses confrères, ou si vous n’avez pas le temps ou que vous ne souhaitez pas le faire vous-même, confiez cette mission à un courtier en prêts immobiliers.
Pour obtenir un meilleur taux, il faut avoir un meilleur dossier. Vérifiez donc : vos revenus, l’état de vos comptes bancaires, vos avoirs financiers, l’évolution de votre salaire, votre endettement, votre capacité d’épargne, etc.

enlightened Bon à savoir : le coût d’un prêt ne se limite pas seulement au taux. N’oubliez donc pas de négocier les frais de crédit tels les frais de dossier, l’assurance décès invalidité et les garanties !

Conseil N°9 : Soyez prêt à assumer des charges en plus

Soyez honnête avec vous-même : être propriétaire à un coût. On estime ses charges supérieures de 20 à 30% par rapport à celles d’un locataire. Ne vous endettez donc pas au maximum ! Laissez-vous une marge de manœuvre si ces frais venaient à peser dans votre budget.

Conseil N°10 : Opérez à long terme

Il est fortement déconseillé d’effectuer un achat immobilier si l’on pense garder son bien moins de 6 ans.
En effet, les frais annexes à l’achat se trouvent aux alentours de 7,5%. Si vous revendez votre bien avant ce délai de 6 ans, vous ne retrouverez pas votre mise initiale. Et si le marché cesse de monter ou chute, ce sera pire. Alors pensez-y !

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.