Contre-visite : que vérifier et quelles questions poser ?

Contre-visite

Il y a quelques jours maintenant, vous avez effectué votre première visite. Vous êtes sous le charme mais vous hésitez encore… Il vous manque quelque chose pour être totalement convaincu … Vite, la contre-visite !
Tout comme dans notre article sur la première visite immobilière, nous avons rassemblé pour vous, ci-dessous, les points essentiels sur lesquels vous pencher lors de cette deuxième visite.

Pour cette contre-visite, nous vous conseillons d’être préparé (d’où la rédaction de notre check-list) et un accompagné par un tiers pour avoir son avis. Durant cette seconde observation, votre analyse sera plus détaillée et vous pourrez, si vous le souhaitez, prendre le temps d’évaluer les éventuels travaux que vous auriez prévu.

De manière générale, pour un appartement ou une maison, vous devez :

  • Vérifier les robinets, les chasses d’eau, les volets, les prises de courant, les portes,
  • Contrôler le DPE : Diagnostic de Performance Energétique, la cheminée, la production d’eau chaude,
  • Vous renseigner sur les autres diagnostics : surface, plomb, amiante, termites, gaz, risques naturels et technologiques,
  • Demander l’état d’entretien du réseau électrique et du système d’assainissement,
  • Être attentif au bruit ou aux potentielles nuisances sonores.

Vérifications spécifiques à une visite d’appartement :

  • Demander le carnet d’entretien de la copropriété,
  • Etant renseigné sur les charges de copropriété lors de votre première visite, demandez maintenant les comptes rendus d’assemblée générale,
  • Consulter les avis de taxe foncière et d’habitation,
  • Si le bien est occupé par un locataire, demandez le contrat de location.

Vérifications spécifiques à une visite de maison :

  • Demandez le plan du bien (si existant) afin d’être sûr de ne pas avoir été renseigné sur une surface approximative lors de votre première visite,

enlightened Bon à savoir : si la superficie indiquée est 5% supérieure à celle réelle, le vendeur peut être obligé à rembourser la différence.

  • Enfin, si la maison que vous convoitez fait partie d’un lotissement, renseignez-vous sur son règlement et son cahier des charges.

Voilà, vous avez toutes les clés en mains pour effectuer une contre-visite digne de ce nom ! Mais ne filez pas trop vite, nous avons mis à votre disposition une check-list (on les adore) de questions à poser lors de vos visites !

1 Commentaire

  1. Je dois de nouveau visiter un appartement sur Lyon dans quelques jours, merci pour la marche à suivre et votre check-list 😉 Longue vie à votre blog !

2 Rétroliens / Pings

  1. Achat immobilier : quid des travaux ?
  2. Tout savoir sur la contre-proposition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.